La FCGF demande une revalorisation des métiers de la petite enfance et un soutien des collectivités publiques pour les difficultés financières que pourraient rencontrer les crèches suite au COVID- 19

von FCGF | 30 März 2022
Image La FCGF demande une revalorisation des métiers de la petite enfance et un soutien des collectivités publiques pour les difficultés financières que pourraient rencontrer les crèches suite au COVID- 19

Si la pandémie a permis de mettre en exergue le rôle systémique des crèches, elle n’a cependant malheureusement pas permis de mettre en évidence les réalités du terrain ni d’obtenir une amélioration des conditions de travail et de financement.

En effet, bien que les normes permettant l’accueil des enfants en crèche dans le canton de Fribourg aient été assouplies pour faire face à la 5ème vague de COVID-19, aucun système d’aide financière n’a été prévu pour les soutenir. Les crèches assument donc seules le risque financier lié à la politique sanitaire mise en place pour lutter contre le virus.

De plus, contrairement aux métiers médicaux, les métiers de la petite enfance n’ont bénéficié d’aucune reconnaissance financière ou symbolique.

Ainsi, en cette fin de pandémie, la FCGF a recensé auprès de ses membres les difficultés auxquelles ils ont été confrontés durant le COVID afin de mettre en lumière leurs besoins y relatifs. Pour ce faire, un questionnaire en ligne a été envoyé à toutes les crèches membres le 21 février 2022. 18 réponses ont été reçues, dont 16 de crèches francophones, soit un taux de réponse de 49%.

Clairement, les crèches sortent fragilisées de cette pandémie ; le personnel et les directions sont fatigués. Toutes notent une baisse de qualité de l’accueil durant le COVID et beaucoup ont des craintes sur l’impact financier que cette période pourrait avoir lors du bouclement des comptes.

Ainsi, le rôle systémique si central des crèches a un coût et nécessite qu’un investissement public soit fait. C’est pour cela que la FCGF a interpellé le SEJ et l’ACF le 23.03.2022 afin de leur demander de :

• Prendre en considération les difficultés financières que pourraient rencontrer les crèches à cause de la situation sanitaire et prévoir des mécanismes financiers pour les soutenir et s’assurer d’une égalité de traitement au niveau cantonal

• Mettre en œuvre des mécanismes de revalorisation des métiers de la petite enfance et de leurs conditions de travail, notamment en finançant :

o Une augmentation du taux d’encadrement et du taux de personnel formé

o Du temps de travail hors présence enfant

Vous trouverez ici les résultats détaillés de notre sondage qui nous ont permis d’arriver à ces conclusions.



Adresse

Freiburger Krippenverband
Boulevard de Pérolles
1700 Freiburg

Eine Spende machen

CH41 0076 8011 0064 9030 3